Film sans fin

Lumières

Installation

Photographie

Contact

Architecture spirituelle

 

Ils matérialisent le divin mais en oublie son histoire, les vitraux modernes sont-ils athées, participent-ils du délaissement de la foi catholique ?

Par analogie entre le vitrail et le film argentique, qui chacun fixe une histoire du monde par la lumière, l'oeuvre Film sans fin est faite de rebuts de films, abstraits, flous brûlés, mis en scène dans la forme d'une église dépouillée de sa pierre, de ses fondations.

Un autel complète l'installation sur lequel est placé un album contenant les films argentiques dont sont extrait les images exposées.

 

 

Argentique, 35mm et moyen format

​Depuis 2011

 

Tous droits réservés ©Maxime Prangé - 2017